Les métadonnées pour les nuls

Droit d'auteur

June 6, 2018

Les métadonnées pour les nuls

LECTURE RAPIDE

Partagez cet article

Abonnez-vous au blog !

Je m'abonne

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler et ceux qui pensaient tout savoir : que sont les métadonnées, à quoi servent-elles et à qui servent-elles, comment bien les remplir ...

Les métadonnées, qu'est-ce que c'est ?

Le terme général de métadonnées fait référence aux données "annexes" par rapport aux données principales.

Lorsqu'il s'agit d'images, la donnée principale est l'ensemble des pixels qui la constituent, les données supplémentaires sont celles qui accompagneront ces pixels dans le même fichier pour fournir diverses informations décrites ci-dessous, y compris celles sur l'auteur et ses droits.

Les métadonnées de crédit, en particulier, permettront à la personne qui trouve une photo de savoir à qui elle appartient. Oui, elles ont le même rôle que les étiquettes cousues par votre mère sur vos affaires !

Souvent confondu avec HTML (meta, alt, caption, figure...)

Les métadonnées d'images sont souvent confondues avec :

  • The metadata of the HTML page : this is information used by the search engines to refer pages, their format follows the HTML standard (<meta> tags), it usually provides the title, description and key words that summarize the text content of the page, to make it easier for robots (or "crawlers") to index the web.

  • Le texte ("légende", "notice", "tooltip") qui accompagne une image dans une publication : dans la page web contenant l'image, des éléments de code HTML tels que ALT, CAPTION, FIGURE, FIGCAPTION et autres peuvent être utilisés pour rendre certaines informations lisibles par les robots d'indexation et les lecteurs. On peut trouver des informations de crédit ou de copyright dans ces champs HTML, sans qu'elles soient présentes dans le fichier image lui-même.

C'est sur cette confusion que repose souvent l'alibi de nombreux éditeurs en ligne (voir notre article sur l'état des métadonnées des images en 2018) : publier en HTML les informations de crédit / copyright ne justifie pas le fait d'effacer les métadonnées du fichier image lui-même, car le code HTML est celui de la page et non de l'image.

Quels sont les différents types de métadonnées ?

Pour les images, il existe 3 types de métadonnées, correspondant à des normes définies à différentes époques et pour différents usages.

EXIF (format de fichier image échangeable)

Les EXIF sont des informations principalement techniques sur un cliché (réglages de l'appareil photo : ouverture, vitesse d'obturation). La plupart d'entre elles sont remplies automatiquement par l'appareil :

  • Marque et modèle
  • Date de la prise de vue
  • Vitesse d'obturation
  • Exposition
  • Ouverture du diaphragme
  • Sensibilité (ISO)
  • Distance focale
  • Objectif
  • Flash activé ou désactivé
  • Source lumineuse
  • Coordonnées GPS
  • Droit d'auteur
  • ...

IPTC (Conseil international des télécommunications de presse)

Les IPTC sont des informations concernant l'auteur d'une image et le sujet de la photo (coordonnées, mots-clés...). Elles sont généralement remplies manuellement par le photographe et complétées par les agences. Aujourd'hui, ces données IPTC font partie du système XMP.

  • Nom de l'auteur
  • Adresse
  • Numéro de téléphone
  • Adresse électronique
  • Site web
  • Licence
  • Pays où la photo a été prise
  • Mots clés
  • ...

XMP (Extensible Metadata Platform)

Il s'agit de la norme la plus récente en matière de métadonnées. Ce format permet de stocker une grande variété d'informations car il est basé sur XML, donc extensible.

Il inclut toutes les informations EXIF et IPTC et en ajoute beaucoup d'autres. Il permet également de remplir certains champs en plusieurs langues (titre, description, licence...).

 

Who is using your visual content?

"Métadonnées indispensables pour les photographes et les agences

Pourquoi les remplir ?

Lorsque votre photo est publiée sur l'internet, tout le monde peut la prendre.

La photo (disons un JPG, mais c'est vrai pour les PNG, TIFF ...) est publiée et visible via un navigateur web : elle peut être téléchargée et republiée ailleurs, hors de son contexte d'origine. Comment faire ? Clic droit-sauvegarde-sous, visualisation du code source de la page, et autres astuces que l'on retrouve partout en trois clics.

L'utilité des métadonnées est d'intégrer des informations dans le même fichier que vos pixels. Si le fichier JPG est publié dans une nouvelle page qui ne mentionne pas la source (ou l'auteur, la description de la photo, ses droits), ses métadonnées, elles, contiennent toujours l'info. En théorie... (voir notre enquête sur la disparition des métadonnées sur le web).

Qui lit les métadonnées et comment ?

Les "honnêtes gens" - ne riez pas - les iconographes, les professionnels qui veulent savoir qui créditer, les journalistes qui veulent être sûrs de leur source.

Pour lire les métadonnées, vous pouvez soit ouvrir l'image sous un logiciel de retouche d'image, soit utiliser des plugins sur la plupart des navigateurs. Dans tous les cas cela demande un peu d'effort, le travail d'iconographie est parfois proche de l'enquête policière !

Lorsque les métadonnées sont manquantes, il reste en dernier recours à faire une recherche inversée sur un moteur de recherche d'images. Sur Google Image ou Tineye, c'est sans garantie de résultat car ils ne feront que vous renvoyer vers la page où ces images ont été trouvées. Sauf si le champ IPTC "auteur" est encore vivant, dans ce cas Google Image le mentionnera.

Quels sont les champs IPTC ou EXIF les plus utiles ?

Vous êtes un photographe ou une agence : votre crédit et votre copyright doivent faire partie de l'image. Ce sont donc ces champs de métadonnées que vous devez remplir en priorité.

Vous photographiez un sujet : la date, le lieu, la description, les personnes photographiées, tout cela fait partie de la photo. Ces champs de métadonnées sont importants, s'ils étaient systématiquement remplis et conservés, il y aurait plus de fake news !

En résumé, les métadonnées sont utiles, certaines plus que d'autres :

  • crédit,
  • droits,
  • auteur,
  • titre
  • description,
  • mots-clés,
  • daté,
  • lieu,
  • vos coordonnées,
  • votre site web,
  • instructions...

Comment remplir ces champs ?

Parmi les éditeurs présents sur le marché, Lightroom est le plus connu mais de nombreux logiciels d'édition ou de composition le permettent, de manière plus ou moins intuitive.

Le problème est que le moment où vous publiez sur Lightroom et le moment où vous publiez votre photo sont parfois très éloignés.

Ainsi, c'est avant de diffuser une photo (envoi par mail à l'éditeur, un weTransfer à votre agent, un post sur les réseaux sociaux, un push sur votre site web...) que l'on se rend compte que l'on n'a pas mis tous les mots-clés que l'on voulait, que l'on n'est pas sûr d'avoir mis notre adresse correctement, que le titre est dans la bonne langue, etc.

Vous pouvez également lire :

État des métadonnées des images dans les sites d'information Mise à jour 2019

La directive sur le droit d'auteur et la photographie identifie les images pour les rémunérer

Téléchargez notre livre électronique et découvrez comment suivre vos images en ligne

PROTECTION DU CONTENU DE MARQUE

Téléchargez notre livre électronique et découvrez comment suivre vos images en ligne

Télécharger le livre électronique

Ces articles peuvent également vous intéresser

Au-delà du son : quelles sont les conséquences des fuites visuelles dans l'industrie de la musique ?

Droit d'auteur

July 13, 2023

Au-delà du son : quelles sont les conséquences des fuites visuelles dans l'industrie de la musique ?

Voir plus
Protection des actifs visuels : le rôle des services juridiques dans l'atténuation des fuites

Droit d'auteur

June 29, 2023

Protection des actifs visuels : le rôle des services juridiques dans l'atténuation des fuites

Voir plus
État des métadonnées des images sur les sites d'actualités - mise à jour 2019

Droit d'auteur

June 4, 2019

État des métadonnées des images sur les sites d'actualités - mise à jour 2019

Voir plus

Abonnez-vous au blog !

En soumettant ce formulaire, j'accepte Politique de confidentialité d'Imatag.